dimanche 4 mars 2012

Quiche crémeuse aux morilles



Voici une autre recette concoctée à l'occasion du brunch avec nos amis cannois. Et quelle recette! Cette quiche aux morilles, extraite du livre de Roger Vergé "Les fêtes de mon Moulins" est un délice, divinement parfumé et crémeux. Elle peut être réalisée avec d'autres champignons, des cèpes par exemple, comme ici chez Senga. Mais je suis quant à moi une inconditionnelle des morilles, si vous lisez régulièrement ce blog, vous avez dû vous en rendre compte!


Pour 6 à 8 gourmands:

Pour la pâte:
300g de farine
125 g de beurre
1 oeuf
1cc de sel

La veille ou le matin pour le soir: verser dans une jatte la farine, le sel, l'oeuf, le beurre coupé en petits morceaux et 5 CS d'eau. Mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène mais sans trop la travailler. En faire une boule, l'envelopper dans un linge humide et la placer en bas du réfrigérateur au moins 6h.

Passé ce temps, l'étaler sur une épaisseur de 2 mm et garnir un moule à tarte beurré et fariné. (vous pouvez congeler le reste de pâte). Couper la pâte qui déborde des parois du moule en faisant glisser dessus votre rouleau à pâtisserie. Piquer la pâte avec une fourchette. Placer le moule ainsi garni au moins 1h au réfrigérateur.

Préchauffer votre four à 220° pendant une vingtaine de minutes. Pendant ce temps, garnir le moule d'une feuille de papier sulfurisé, déposer dessus des haricots secs et faire ainsi cuire le fond de tarte à blanc pendant une quinzaine de minute sans coloration. Laisser refroidir.

Pour la garniture:
30g de morilles séchées
2 CS d'échalote hachée
25 g de beurre
35 cl de crème fleurette
2 CS de ciboulette hachée
2 oeufs + 2 jaunes
Noix de muscade
Sel et poivre

Réhydrater les morilles dans un bol d'eau très chaude pendant une heure. Les rincer pour éliminer toute trace de terre et les éponger avec du papier absorbant.

Préchauffer le four à 200 °. Faire fondre le beurre dans une cocotte sur feu vif, ajouter l'échalote et la faire légèrement blondir. Ajouter les morilles, bien les tourner dans le beurre et laisser l'eau s'évaporer. Ajouter 8 CS de crème fleurette, sel et poivre. Laisser cuire à petits bouillons pendant 4 à 5 minutes, puis réserver.

Dans une jatte, battre les oeufs entiers et les jaunes. Ajouter 25 cl de crème liquide, la ciboulette hachée, une râpée de noix de muscade, du sel et de poivre.
Disposer les morilles à la crème sur le fond de pâte cuit à blanc et refroidi. Verser dessus l'appareil oeufs - crème. Enfourner pour une trentaine de minutes.

Déguster chaud!

Régalez-vous! A très vite!

9 commentaires:

  1. Morilles ou cèpes, peut importe ce doit être extra dans les 2 cas. C'est une idée où il y a bien eu du changement par ici on ne voit plus ta photo!

    RépondreSupprimer
  2. On ne peut rien te cacher Choupette! J'ai surtout fait une mauvaise manip qui a fait disparaître la photo et j'ai pas encore pris le temps de la retrouver. Bises!

    RépondreSupprimer
  3. Eh, j'ai eu l'honneur de goûter la tienne, aux morilles, ainsi que celle d'Agnès aux cèpes ... Deux merveilleux moments de convivialité absolue et deux recettes juste divines ...
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Elle me semble parfaite. Moi j'aime tous les champignons !!

    RépondreSupprimer
  5. C'est grace a Hélène de canne que je découvre cette merveille !!!

    RépondreSupprimer
  6. ma copine Agnès et moi on aime beaucoup le livre de Vergé et on se régale avec n'importe lequel des champignons, cèpes morilles alors c'est quand tu veux .....

    RépondreSupprimer
  7. Lorsque j'ai vu le brunch concocté pour Hélène et sa famille, je n'ai eu qu'une envie, découvrir ton blog. Et j'en suis ravie. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Juliette,

    Ta table gourmande a fait l'envie de plusieurs dans le tout dernier billet concocté par notre amie Hélène. Chapeau à toi!

    Alors là, je vais lire tes autres billets afin de te découvrir à mon tour.

    À la reparlure, ma chère.

    Anne ;-)
    Ville de Québec

    RépondreSupprimer
  9. Elle est à tomber, cette quiche!

    RépondreSupprimer